Screen Shot 2021-10-19 at 6.25.34 AM.png

ÉTUDE DE CAS
Coopérative Communautaire Harrop-Procter
Étude de cas sur la conversion du régime foncier forestier des terres de la Couronne en gérance coopérative*

La Harrop-Procter Community Co-operative, qui exploite une forêt communautaire autour des villes de Harrop et de Procter sur un bras du lac Kootenay en Colombie-Britannique, est un exemple intéressant de conversion, non pas d'une ancienne entreprise, mais d'une organisation à but non lucratif soucieuse de la protection de l'environnement et du bien-être social. La coopérative communautaire Harrop-Procter raconte comment les héritages de la politique d'opposition peuvent se combiner avec la politique néolibérale de manière paradoxale pour créer un espace politique permettant l'émergence de possibilités de cogestion. Elle révèle également comment l'accent mis sur la protection de l'environnement, la collaboration des communautés locales et l'administration au sens le plus large du terme - par opposition à la simple recherche du profit - peut devenir une base viable pour la gestion d'une ressource naturelle de grande valeur.

La foresterie communautaire désigne une forme de droit de propriété forestière qui donne aux communautés le contrôle des forêts environnantes afin qu'elles puissent les gérer dans une perspective à long terme et bénéficier directement de l'utilisation des ressources forestières. Les forêts communautaires impliquent généralement une participation locale à tous les stades de la gestion forestière et une conformité consensuelle et volontaire, plutôt qu'une application de type hiérarchique  et de contrôle du haut vers le bas. La coopérative communautaire Harrop-Procter montre comment les coopératives peuvent jouer un rôle important dans ce processus.

*Recherche et rédaction d'étude de cas par Pushpa Hamal , avec Marcelo Vieta (2021)