Screen Shot 2021-09-20 at 6.06.54 AM.jpg

ÉTUDE DE CAS
Coopérative nationale de l'information indépendante (CN2i)
CN2i : Condamnée à réussir*

L'essor des médias internationaux et des plateformes numériques entraîne des changements importants dans l'industrie de la presse écrite. En changeant la façon dont l'information est partagée et en captant une part croissante des revenus publicitaires, les médias locaux, qui étaient auparavant les seuls bénéficiaires des revenus publicitaires et de l'audience, luttent pour survivre.


En août 2019, le Groupe Capitales Médias (GCM), un conglomérat de journaux au Québec, a annoncé son intention de se placer sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. Compte tenu de l'envergure nationale de GCM, qu’un grand nombre d’emplois sont en jeu, qu’il s’agit de protéger l’accès à l’information régionale, le syndic de faillite en charge de la gestion des journaux - suite au dépôt de bilan des actionnaires de Groupes Capitales Médias Inc – s’est trouvé très sensible à la situation. Avec l'aide de plusieurs entités de soutien québécoises, le 23 décembre 2019, le Groupe Capitales Médias a annoncé qu'il vendait ses six journaux régionaux à une nouvelle entité : la Coopérative nationale de l'information indépendante (CN2i), une coopérative de producteurs composée des six journaux régionaux qui se sont tous eux-mêmes convertis en une coopérative de solidarité.

*Recherche et rédaction d'étude de cas par Claude-André Guillotte et Étienne Fouquet (2021)