Melting Ice Cream

ÉTUDES DE CAS
Presque des conversions, mais pas tout à fait
Les histoires de quatre tentatives de conversions qui n'ont pas fonctionné : Leçons apprises*
Météor Café Bistro | La Finlandia Association | La société Eurocan Pulp & Paper Co. | Earlton Grocery King

On entend plus parler d'entreprises qui ont réussi à se convertir en coopératives que d'entreprises qui ne l'ont pas fait. Mais les échecs sont aussi des opportunités d'apprentissage et de croissance. En ce sens, les « échecs » ne sont pas nécessairement des échecs ; ils peuvent être des moments charnières où la croissance se poursuit dans de nouvelles directions. Il semble y avoir une présomption selon laquelle si nous voulons réussir, nous devrions nous tourner vers ceux qui ont réussi, pas vers ceux qui n'ont pas réussi. Apprendre sur les luttes des autres peut nous aider avec les nôtres.


Ces mini-cas contiennent les histoires de quatre entreprises qui ont exploré la possibilité de se convertir en coopératives, puis ont appris qu'une conversion d'entreprise en coopérative ne fonctionnerait pas pour elles. Un BCC est un moyen de sauver une entreprise qui fermerait autrement en transférant la propriété à un groupe d'individus (qu'il s'agisse des employés, de la communauté, des clients, des fournisseurs ou de toute combinaison de parties prenantes) qui transforme finalement l'entreprise en une co -opératoire. Les quatre études de cas de ce rapport, illustrant des BCC potentiels qui n'ont finalement pas eu lieu au Canada au cours des dernières années, sont : un restaurant d'entreprise sociale, un centre culturel situé dans un édifice patrimonial, une usine de pâtes et papiers dans une ville industrielle et un épicerie de petite ville.

* Recherche d'études de cas et rédaction par Jonathan Silver (2021)