Pourquoi une coopérative?

Le modèle coopératif convient-il aux petites et moyennes entreprises?

Oui, bien sûr!

 

Il s'agit d'un autre modèle d'entreprise, particulièrement adapté aux petites et moyennes entreprises (PME).

Selon l'Alliance Coopérative Internationale (ACI), une coopérative est « une association autonome de personnes volontairement réunies pour répondre à leurs besoins et aspirations économiques, sociaux et culturels communs par le biais d'une entreprise détenue conjointement et contrôlée démocratiquement.»

 

De plus, selon l'identité coopérative de l'ACI, toutes les coopératives doivent adhérer aux sept principes coopératifs :

  1. Adhésion volontaire et ouverte à tous

  2. Pouvoir démocratique exercé par les membres

  3. Participation économique des membres

  4. Autonomie et indépendance

  5. Éducation, formation et information

  6. Coopération entre coopératives

  7. Engagement envers la communauté

 

Tous ces principes conviennent bien aux petites entreprises et à leur conversion en coopératives. Les recherches ont montré que le modèle coopératif est particulièrement adapté :

  1.  pour les secteurs à forte intensité de main-d'œuvre et à faible besoin de capitalisation (mais pas uniquement, si l’on considère Mondragón);

  2. pour les réseaux interentreprises ou intersectoriels;

  3. pour les entreprises ancrées dans leur communauté;

  4. pour les sphères d’activités où les travailleurs entretiennent des liens géographiques et sectoriels très forts;

  5. pour les entreprises misant sur des liens solides entre les membres du personnel;  

  6. comme solution à une crise ou une défaillance du marché (voire pour la conversion d’entreprises saines en coopératives, comme c'est le cas en France).

  7. pour les propriétaires d’entreprises qui cherchent à assurer leur relève.

 

De plus, les coopératives sont particulièrement résilientes en temps de crise et ont généralement une plus grande durée de vie que les entreprises traditionnelles.

Quels types de coopératives existent?

Quatre grands types de coopératives sont présents dans tous les secteurs de l'économie canadienne et mondiale.

  • Coopératives de travailleurs

  • Coopératives de consommateurs

  • Coopératives de producteurs / de commercialisation

  • Coopératives financières (caisses, assurances, etc.)

 

Et des formes hybrides et multipartites :

  • Coopératives multipartites ou coopératives de solidarité

  • NGCooperatives

 

Quelques statistiques

  • 4/10 adultes canadiens sont membres d'une coopérative.

  • Environ 9 000 coopératives au Canada.

  • Emploi direct de plus de 150 000 personnes.

  • Environ 34 milliards de dollars par an en chiffres d’affaires.

  • 7 coopératives figurent parmi les 500 plus grandes entreprises au Canda.

  • Desjardins, 6e institution de services financiers en importance au Canada, possède 190 milliards de dollars d'actifs.

  • Plus d'un milliard de membres dans le monde entier (affiliés à l'Alliance Coopérative Internationale) et 3 billions de dollars d'actifs.

Quels sont les avantages de convertir une entreprise en coopérative?

Les avantages pour les propriétaires d’entreprises sont les suivants (Vieta, Depedri et Carrano, 2017) :

  1. En vendant aux employés - "ceux qui connaissent bien l'entreprise" - les propriétaires sortants sont souvent plus en mesure d’obtenir le prix souhaité.

  2. En l'absence d'un nouveau propriétaire d'entreprise, les employés pourraient être les seules parties prenantes capables de conserver le savoir-faire, les marchés et la valeur de l'entreprise après le départ du propriétaire.

  3. La vente aux employés empêche l'entreprise de tomber entre les mains de concurrents.

  4. Il y a une « dimension émotionnelle » positive pour le propriétaire de savoir que les employés (qu’il connaît) pourront conserver leur emploi.

  5. La vente aux employés permet une transition d'entreprise plus progressive et plus harmonieuse, ce qui permet de préserver l’histoire et l’identité de l'entreprise.

  6. Les employés connaissent déjà l'entreprise, les clients et le fonctionnement de l'entreprise.

  7. La collaboration avec les clients, les banques et les fournisseurs n'est pas interrompue.

  8. Le développement et la vitalité du territoire sont potentiellement maintenus : la fermeture ou le déplacement d’entreprises peuvent engendrer la « désertification » de certaines régions.

    • La vitalité économique, la propriété et les emplois locaux sont également préservés.

    • Les coopératives résistent mieux aux crises que les entreprises traditionnelles.

    • Les coopératives peuvent opérer dans des secteurs où le marché est défaillant et les raviver.

 

Les avantages pour les travailleurs/employés sont les suivants (Vieta, Depedri et Carrano, 2017) :

  1. Les emplois sont préservés.

  2. Les coopératives de travailleurs peuvent renforcer la stabilité financière de l'entreprise puisque « les membres travailleurs deviennent intéressés par les résultats de la coopérative ».

    • Les travailleurs sont intimement liés aux collectivités locales et sont moins susceptibles de dissoudre la coopérative.

    • Les coopératives résistent mieux aux crises que les entreprises traditionnelles.

  3. La « double identité » des employés (travailleurs-propriétaires) réduit les risques liés à la propriété. Dans une coopérative de travail, ce sont les travailleurs-membres qui contrôlent le capital plutôt que des investisseurs-propriétaires.

  4. Les fédérations coopératives et autres organisations institutionnelles (comme en Italie, en France, en Espagne, au Québec, etc.) offrent des structures de soutien aux coopératives et des mécanismes financiers supplémentaires auxquels les travailleurs-propriétaires peuvent avoir accès, ce qui leur donne un avantage concurrentiel supplémentaire.

Si une entreprise souhaite se convertir en coopérative, de l'aide est-elle disponible au Canada?

Bien sûr!

Voici quelques-unes des ressources disponibles :

 

Sources de financement​ au Canada

 

Sources de financement et soutiens additionnels au Québec

 

Les développeurs coopératifs jouent un grand rôle dans le processus de conversion en coopérative. Ils peuvent vous aider dans les parties les plus cruciales de la conversion et tout au long du processus, notamment pour :

  • Créer un comité directeur composé des parties intéressées.

  • Effectuer une étude de faisabilité - considérant le type d'entreprise, est-il possible de se convertir en coopérative ?

  • Signer une lettre d'engagement conjointe avec les employés indiquant l'intention de convertir l'entreprise en coopérative.

  • Élaborer un plan de conversion en collaboration avec les parties intéressées.

  • Obtenir de la formation et des conseils d'experts - communiquez avec un conseiller coopératif comme le CQCM, la CCIF, Co-operatives First, CoopZone ou la Fédération canadienne des coopératives de travail (FCFTC).

  • Déterminer la valeur de l'entreprise par l'intermédiaire d'un évaluateur qualifié.

  • Élaborer un plan de financement préliminaire - comment les employés achèteront-ils l'entreprise ?

  • Élaborer un plan d'affaires coopératif - à quoi ressemblera le nouveau modèle d'affaires ?

  • Élaborer un plan de relève qui transfère les responsabilités au fil du temps - des plans de relève plus longs permettent le transfert des connaissances et de l'expertise.

  • Élaborer un plan de formation pertinent pour le transfert des connaissances et de l'expertise des propriétaires.

  • Se constituer en coopérative (à l'échelle provinciale, nationale ou les deux).

  • Élaborer un plan de gouvernance coopérative, des règlements administratifs et développer des compétences en leadership.

  • Obtenir une formation continue tout au long du processus de conversion.

Screen Shot 2019-04-24 at 1.00.06 PM.png
OISE logo.png
CMC logo.png

À propos du projet

Le projet Conversion en coopératives (CoopConvert) vise à mieux comprendre la conversion des entreprises en coopératives (CEC) comme moyen de préserver les emplois, de répondre aux besoins en matière de relève et de créer de nouvelles coopératives au Canada. En créant des connaissances, en renforçant les capacités et en contribuant à améliorer les réseaux intersectoriels, le projet CoopConvert présente un intérêt pour le mouvement coopératif, les décideurs, les propriétaires d’entreprises qui prennent leur retraire, les syndicats, les collectivités locales et les travailleurs, au Canada et ailleurs. Cliquez ici pour une description détaillée du projet.

Notre liste de diffusion

Contact

Tél. : +1.416.978.0515

Courriel : info@coopconvert.ca

 

Le projet CoopConvert est financé par le fonds de développement de partenariats du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et appuie les objectifs des programmes Savoir et Connexion du CRSH.